Les p’tits papiers

bureaucratieSuite à mes tribulations noëllistiques, il a bien fallu que je rabatte le caquet à mes utopiques velléités de reprise professionnelle, doña Quijota ayant, comme tous les p’tits bonshommes de la terre, ses propres limites physiques et déontologiques. Voui voui. Dé-on-to-lo-gi-ques. Tu as bien lu : retapisser les murs tout neufs de mon bôôôô-lycée-qu-il-est-bôôôô avec mes vomitos, imposer la construction de lieux d’aisance en plein milieu de mes salles de classe,  exiger le silence absolu, le baissage de rideaux et la plus parfaite docilité à mes ouailles si avides de savoir et d’échanges animés ne sont pas des options morales que j’ai contractées au moment de mon engagement professoral. Une fois de plus, recoller Rocinante à l’écurie et regarder désespérément tournoyer les moulins m’a fait copieusement cogiter.

Je savais d’expérience qu’administrativement, ne pas  repartir sur les chemins de l’école allait me plonger tout droit dans la marmite à p’tits papiers divers et variés et  requérir précisément toute l’énergie et la patience dont je ne disposais pas. Que donc il me faudrait faire une bonne séance de méditation doublée d’une super excursion spéléo pour aller chercher des forces au delà des limites sus-citées (ainsi qu’un ou deux chauffeurs pour emmener la Noiraude à droite à gauche , les bons de transport n’étant pas spécialement en libre-service actuellement.). Une fois que j’ai eu rassemblé un bon p’tit pactole d’ondes positives et ouvert les chacacras au max,  j’ai pu me lancer :

RadiO BistrO, reprise « les p’tits papiers » (S.Gainsbourg)

Étape 1

Prévenir sa remplaçante qu’elle est tombée sur un super filon mais qu’il va « peut-être » falloir qu’elle se coltine désormais toutes les prépas de cours jusqu’à la fin de l’année.

Étape 2

Prévenir ses supérieurs hiérarchiques que le canasson sur lequel ils ont parié il y a 17 ans  a encore la tronche d’un bovidé, est toujours aussi peu fiable et qu’il repart baguenauder dans les vertes prairies.

Étape 3

Prendre rendez-vous avec son généraliste l’associée de son généraliste, qui assure l’intérim en attendant que son collègue se rétablisse d’une chute fracassante au pied de son sapin le 24/12 au soir (quand je te dis que le père Noyël est une ordure !). Préparer son CV, la liste des bobos en cours, le résumé des derniers épisodes de la saison IV, histoire qu’elle ne patauge pas trop dans la semoule à l’allumage. J’ai toujours beaucoup de chance dans ma scoumoune : c’est une Doc Mimi elle aussi, qui a régulièrement vu passer mes comptes-rendus sur son vieux PC tout pourri et qui a assuré régulièrement la pose-dépose-repose-redépose de ma collec de DIU au rythme des crises d’hystérie et des combats de coqs de mes moults onco/gynécologues… Pour la première consult, on se contentera toutes les deux de faire un état des lieux, un briefing sur la prochaine rencontre avec ma « migrainologue » (même que le titre la fait marrer elle aussi, qu’elle aussi elle croit que j’invente plein de mots et que sur ce coup là , j’invente rien du tout juré-craché) et d’envoyer une prolongation d’arrêt de travail à mon chef-en-chef.

Étape 4

Faire une demande de CLD auprès du comité médical de l’inspection académique, ce qui implique :

a)    que je rédige un courrier qui motive cette demande

b)   que ma Doc Mimi-intérimaire en rédige un de son côté

c)    que nous réunissions les comptes-rendus qui étayent nos déclarations respectives

d)   que j’envoie le tout à la secrétaire de mon chef-en-chef, qui transmettra à mon chef-en-chef, qui transmettra à la secrétaire de l’Inspection Académique en charge du Pôle des Ressources Humaines, qui transmettra au Comité Médical, qui transmettra certainement à mon expert préféré.

e)    Que je contacte immediatly ma team comptable du bahut pour que cette dernière précise bien à ma caisse complémentaire que je vais poursuivre ma route à demi-traitement et que ce serait super chou de rester dans les starting-blocks pour que je ne reste pas durant 3 ou 4 mois à vivre avec mes 900 € de demi-salaire/mois moins mes 400€/mois de remboursement d’emprunts avec mes loulous en plein boom estudiantin.

f)     Que je prenne rendez-vous avec la Doc de Prévention de l’Académie pour qu’on évalue à la louche le plan de bataille à mettre en place pour la rentrée 2014 (Si si, tu as bien lu. Rentrée 2014. Chez Madame l’Éducation Nationale, c’est en février-mars qu’il faut faire et/ou renouveler tes demandes d’allègement horaires pour raisons de santé et/ou de congés maladie fractionnés pour le mois de septembre suivant. Si tu n’as pas de dons particuliers pour la clairvoyance, je te conseille vivement de te rapprocher de Madame Soleil : les résultats ne sont pas garantis, mais elle peut t’offrir l’illusion de l’horizon dégagé. C’est déjà ÉNORME…

g)    Capture d’écran 2014-02-23 à 22.39.04Que j’envoie un joli courrier à mes scribouillards label rouge : mon banquier et mon assureur. En effet, j’ai eu l’insensécroyable bonne idée de souscrire un emprunt maison ET une assurance-vie AVANT de devenir crabahuteuse, ce qui veut dire dans mon cas particulier que lorsque je suis déclarée en Incapacité Temporaire Totale,  (l’accord du Congé Longue Durée faisant foi) ma banque se tourne vers son assureur à elle (mais que je paye moi) qui prendra en charge mes emprunts maison et que mon assureur à moi devra prendre à sa charge mes cotisations mensuelles d’assurance-vie.

Mais-euh que tu vas me dire : « tu n’as même pas encore l’ombre d’une réponse du Comité Médical ! »                                                     Bah, que je vais te répondre « je demande juste à recevoir les formulaires-enquêtes qu’il va falloir retourner à ces messieurs dès fois que le Comité Médical donnerait son accord. Ça économisera entre deux et trois semaines de poireautage minimum. »

Étape 5

Remplir le questionnaire de 5 pages envoyé par le Docteur Fantômette pour préparer la consult attendue depuis  le 31 octobre 2013 qui aura lieu le 22 janvier 2014. Se rendre à cet entretien. Tomber de la chaise à l’annonce de LA solution envisagée : 10 jours d’hospitalisation (Pitaing ! Plus que pour ma reconstruction par grand dorsal ! Plus qu’une hospit pour Tako Tsubo ET embolie pulmonaire improvisés !) .

Cause que

a) je suis devenue une junkie triptan/antalgiques et qu’il faut me désintoxiquer

b) il semblerait judicieux de mettre en place un nouveau traitement par perfusion (Laroxyl) qui éventuellement-peut-être-mais-c-est-pas-sûr pourrait faire disparaître ou diminuer la fréquence-intensité de mes migraines et/ou soulager mes douleurs musculo-tendino-articulo-chianlesques et/ou alléger ou faire disparaître les neuropathies périphériques de mes peutons, installées depuis 3 ans à demeure, et/ou réguler mon sommeil de chouette et remplacer ma pilule du bonheur par la même occasion. De l’espoir en paquet de douze quoi. M’enfin quand même avec les bémols d’usage, tout traitement et toute hospitalisation comportant LEURS propres effets secondaires indésirables : Pour le nouveau traitement, une éventuelle re-prise de poids et une couche de zombi-radar en plus. Pour la nouvelle hospit, la forte probabilité de crises de nerfs par overdose télévisuelle, l’hôtel ne proposant que des chambres-doubles avec petit écran intégré… Une cure de TF1. J’en révais, le CHU l’a fait.

Étape 6

Accepter l’idée que la vie « d’avant-cancer » est définitivement close. Se résoudre enfin à faire une demande de RQTH auprès de la MDA (Maison Départementale de l’Autonomie). Remplir leur questionnaire, rédiger sa lettre de motivation en précisant sa projection de carrière idéale. Reprendre rendez-vous avec la Doc Mimi-intérimaire  pour qu’elle remplisse SA partie de l’interrogatoire et qu’elle RE-fournisse toutes les pièces du dossier médical qui justifient notre démarche.

Étape 7

Retrouver (enfin ! ) mon Médecin Généraliste oeil-au-beurre-noirisé pour qu’il remplisse les questionnaires assurance/banque sus-nommés. Re-réunir tous les comptes-rendus opératoires/d’imagerie des 2 dernières années pour les joindre aux dossiers-gestapo (que c’est tout juste si on ne te demande pas la couleur de tes slips achetés en 2002 avec factures justificatives à l’appui). Croiser les doigts pour que l’interruption d’arrêt de travail couvrant les vacances scolaires ne les fera pas sautiller de joie, activer leurs « 3 mois de carence » seulement à partir de janvier et que le Rectorat fera bien un papier d’octroi de congés maladie à partir du 30/9/13 sur les bons conseils du Comité Médical.

Étape 8

Retourner chez le Dr Doineau pour la séance photos intermédiaire écho-mammo-radio pulmonaire, histoire de remettre la fabrique à huile en route. Le calmer comme tu peux lorsqu’il réalise qu’il ne pourra pas comparer ses clichés avec ceux du centre Kèrberos, qui a oublié de te les donner. Déboucher le champ’ juste parce que les nouveaux schmurtz  détectés au radar ne sont à priori que de vulgaires kystes nénesques  estampillés ACR2 ou ganglions axillaires qualifiés de « négligeables ».

Étape 9

Retrouver ta crabologue , un jour de vomitos bouleversifiants. La mettre au courant des 8 étapes précédentes. Lui parler pour la première fois depuis 3 ans de ta bloggopathie aigüe au détour d’une conversation sur les dernières publications du congrès de San Antonio. Ne pas lui dire qu’en vrai, elle s’appelle le Dr Arlésie. Lui filer l’adresse web en espérant qu’elle ne verdisse pas trop à la lecture de ton « p’tit journal » si jamais elle faisait sa curieuse. Reprendre le rendez-vous pour le prochain scan dans 3 mois. Rentrer maison, papattes en rond, bassine en bandoulière.

Étape 10

Se mettre en mode « stand-by », assise sur son téléphone à partir du 18/02/14 : Ton futur dealer peut t’appeler à tout moment pour ta nouvelle incarcération. Tenter de tenir ton logis/frigo/jardin comme si tu allais partir demain en laissant Sctroumpf N°2 se débrouiller seul avec l’intendance. Craquer le 20/02, appeler le secrétariat de l’hosto pour avoir juste un ordre d’idée du délai de la convoc. T’entendre dire qu’ « il n’y a aucune visibilité sur les temps d’attente Madame. Vous êtes bien sur la liste. C’est tout ce que je peux vous dire ». Te défouler sur le trio de conseillers SFR qui n’arrivent qu’au bout de 24 heures à stabiliser ta ligne hoqueteuse. Te coucher le soir et rêver que ton frangin est embauché par le CHU du coin pour prendre en charge la « logistique » hospitalière. Te réveiller en te marrant rien qu’à imaginer son taux d’adrénaline d’industriel chevronné à sa prise de fonction imaginaire.

Et… Attendre…

Je patiente

Tu patientes

Il patiente

Nous patientons

Vous patientez

Ils patientent

Du verbe Patienter.

À recopier mille fois. Pour demain matin. Sur petits papiers, p’tits carreaux, marge à droite.

Tout retard sera sanctionné par une colocation avec La Noiraude, option hamac de squatter, dans le service des dézingueurs de piverts.

Vous pouvez disposer.

Actualisation du 28/02/14

Voilà voilà. Je les connais par coeur mes asticots de l’étape 4 (g) et 7. Ne comptez pas sur leurs yeux de rapaces pour louper les failles.

Courrier Banque

J’ai reçu un autre papier que ces messieurs réclament toujours dans un deuxième temps mais que j’ai déjà réclamé et obtenu du rectorat (demande qui a chaque fois fait beaucoup marrer la dame en charge de mon dossier là-bas puisque c’est forcément le cas : un prof, qu’il soit du privé ou du public aujourd’hui, ne reçoit pas d’IJ).

Courrier Rectorat

Je vais donc attendre  maintenant l’octroi de congé maladie, renvoyer le tout à mon banquier adoré et prier, en bonne mécréante que je suis (élevée chez les curés)  ma chère Sainte Rita, un peu dure de la feuille à ses heures, mais qui pense parfois à mettre son sonotone en marche. Si elle n’intercède pas en ma faveur, je vais pouvoir m’assoir sur 2 X 400 €, car il n’est pas impossible, sous prétexte que je n’ai pas d’arrêt de travail « officiel » couvrant la période des vacances scolaires de Noël, que mon assurance maison ne rembourse les mensualités qu’à partir du 1er Avril au lieu du 30 janvier. Le 1er avril. C’te blague…

 

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

  7 comments for “Les p’tits papiers

  1. février 22, 2014 at 21 h 10 min

    Purée, j’voulais faire la conjug, M’dame, j’vous jure! Mais 1000 fois, c’est trop long!
    Allez, M’dame, soyez sympa! On peut pas faire 1 fois à tous les temps comme d’hab?
    Allez, M’dame, s’vousplait

    PS : Tu me réserves 1 hamac? Woody est venu se balader dans mon écosystème.. C’est plutôt rare.

    • admin
      février 22, 2014 at 21 h 59 min

      Tssst tssst tssst. On ne discute pas. Pour l’esprit contestataire, vous me mettrez tous les E en rouge et le T en vert.
      PS : J’espère bien que Woody t’aura planté avant qu’on me siffle. Mais si tu veux venir prendre une cup of tea ou gardienner ma maison, Sctroumpf N°2 et @chatpernelle pendant mon absence, you’re welcome :-)

  2. février 22, 2014 at 21 h 30 min

    Bon, si ça peut alléger la liste, pas besoin de dossier médical pour la demande RQTH. Il suffit que le toubib remplisse que t’as eu ci et ça (cancer etc) et ça suffit. Tu parles de MDA et non pas MDPH, dis-donc, tu es dans un département à la pointe, pas ça chez moi ! Serait-ce pour cela (double mission personnes âgées + personnes handicapées) que les délais sont doublés voire triplés pour obtenir une RQTH ?……
    Pfff, juste de te lire, je suis fatiguée ! Je n’ose imaginer comment doit se dépatouiller une personne à la limite de l’illettrisme dans cette jungle de paperasseries :(

    • admin
      février 22, 2014 at 21 h 53 min

      À la pointe de la modernitude n’est-ce pas! Pffft, plus de « Handicapé » dans l’intitulé, ça fait moins désordre. C’est comme l’oncologue qui a poussé le cancérologue dans les orties : ça fait moins cancer. Les pays « En voie de développement » moins pauvres que les nations « sous-développées ». Les « techniciens de surface » moins bonnes-à-tout-faire. Bref, la vitrine est sauve, la réalité inchangée. As usual. Pour la demande de RQTH, je n’ai pas fourni, à proprement parler, un « dossier médical ». Les deux derniers comptes-rendus opératoires suffisaient puisqu’ils reprenaient l’historique depuis 2002.
      Et oui, je ne vois pas très bien comment s’en sortent les plus faibles et/ou les moins instruits des crabahuteux : certains documents sont tellement abscons que même avec quelques années universitaires au compteur, on se sent parfois complètement nanalfabêta :-(

  3. Monique Plouchard
    février 22, 2014 at 21 h 55 min

    Dis moi Pernelle, comment tu peux avoir ces migraines d’enfer et déballer un humour pareil ?
    Là je m’incline et te salue bien bas.
    Alors il vient ce coup de fil parce que le verbe patienter à toutes les sauces, ça arrange pas les migraines!!!!
    Plein de bises

    • admin
      février 23, 2014 at 5 h 50 min

      Ah mais je ne ris qu’entre deux salves Madame. On ne peut pas se marrer et hululer en même temps ;-)

  4. février 24, 2014 at 12 h 38 min

    Reste plus qu’à patienter avec toi…
    Rien qu’à te lire, je suis vidée…
    Ce que c’est épuisant tous ces courriers pour réclamer son dû et l’impression de répéter toujours la même chose, de la compliquer à outrance…
    Mon médecin m’a laissée joindre les copies de mes compte-rendus pour ma fameuse demande RQTH, j’ai tout dans mon classeur… Il était un peu largué sur ce coup-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *