Les blouses blanches : Des alliés à choisir

 p'tit manuelArticle précédent : Papelards, bureaucratie et cancer

VOTRE GÉNÉRALISTE

GénéralistesCe sera votre plus proche partenaire médical dans les mois à venir, celui qui aura le plus de données sur votre vie et vos soins. Votre oncologue (si il fait son boulot) lui enverra régulièrement des comptes-rendus fort indigestes qu’il pourra vous aider à décrypter. C’est lui qui sera le plus facile à contacter en cas de grosses misères et, malgré son emploi du temps surchargé, ce sera souvent celui qui prendra le temps d’une écoute attentive. Comme le souligne le Dr Gohier, généraliste dans le Val-de-Marne, lors d’une interview accordée à La Maison du Cancer, « Le médecin généraliste apporte de l’humain dans un parcours de soins difficile, parfois déshumanisant. Il doit être le support sur lequel peut s’appuyer le malade, quelqu’un sur qui compter et à qui parler quand celui-ci le souhaite ».

En effet, pour ma part, de tous les médecins croisés sur mon parcours depuis 2002, c’est le seul qui avait une vision très concrète, suivie et globale, du chemin qui a été le mien. Malgré une volonté affichée dans le dernier Plan Cancer d’améliorer la relation Ville-Hôpital, force est de constater que pour l’instant, le rôle de ce professionnel de santé est bien peu reconnu. Toujours est-il que si ce n’est pas déjà le cas du vôtre, il est essentiel de vous mettre sans tarder en quête d’un généraliste super mimi, ouvert et disponible.

VOS SPÉCIALISTES

spécialistesLire PRIMUM COGITARE

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *