Docteur Fantômette

fantomette2/11/2013, La Pernelle

Je suis à J+15 de ma rencontre avec Femara, savez, mon-nouveau-copain-pour-la-vie , le videur que ma crabologue et moi avons posté devant la porte de la cantine à hormones de Monsieur mon squatter après le renvoi de Tamoxifène-le-gégène pour cause d’embolie pulmonaire.

L’accueil que j’ai réservé à cette nouvelle pilule, il est vrai, n’a pas été des plus courtois, mais je vous rassure, la chimie a du répondant chez bibi. Et pour l’instant, j’ai quelques points de retard sur la partie de ping-pong qui s’annonce.

De tous les bonbons achetés chez mon apothicaire, je crois que c’est le plus petiot (en taille) que j’ai eu à avaler (c’est d’ailleurs très très chiant parce que par voie de conséquence, c’est aussi celui qui vous échappe le plus souvent des doigts. Que le lilliputien, vous mettez trois plombes à le retrouver dans microcosmos. Et qu’à chaque fois, en tout cas chez moi, s’entame une course folle contre la montre pour sauver la vie de votre chat qui adore gober les p’tits trucs qui roulent et n’amassent pas mousse). Mais je m’égare. Donc. Petit le gars. Mais costaud.

Dans la petite liste glamour que je vous avais dressée , j’ai déjà « choisi », à la carte, les petits plats suivants :

- Nausée

- Vomissements

- Insomnie

- Vertiges

- Troubles gastriques

- Myalgies

- Bouffées de chaleur

- Sueurs nocturnes

- Asthénie

Et et et…

- Céphalées/migraines

Ces dernières ne sont pas vraiment exotiques pour moi, c’est le moins que l’on puisse dire. La seule nouveauté, c’est leur caractère… Comment dire… Tenace ? Coriace ? Résistant ? Intraitable ? Oui. C’est ça. Intraitable.

Tous les antalgiques, Triptan et trucs de grand-mère de ma pharmacie y sont passés. Impuissants. La tête dans le congélo, les Podcast de Morandini, les randonnées nocturnes n’ont pas été plus efficaces. En 2 petites semaines, j’ai du cumuler à peu près trois journées sans marteau-piqueur à l’étage supérieur.

Lundi dernier, vers 9h, cette douceur s’accompagnant de vomitos, de tangage babord-tribord, d’éclairs luisants et pétrifiants, le moussaillon, désespéré, a fini par choper sa corne de brume à tâtons.

Après 3/4 d’heure de « Allô…Patientez…Musique d’ascenseur…Bip bip bip…Allô…Patientez…Musique d’ascenseur…Bip bip bip… », j’ai enfin réussi à faire causette (pour la première fois de ma vie) avec  le bureau des rdv du service anti-douleur de mon centre anti-K. (Souffrez, mais pas aux heures de pointe siouplaît). Nous sommes le 28/10 et la dame me propose un rdv pour le 12/11 . Gnaaarff. Déjà que tomber sur La Noiraude, c’est pas toujours du gâteau, mais sur une Noiraude en mode Grizzli qu’on menace de décapitation !!!…La pauvre, c’est pas d’sa faute, il faut bien qu’elle régule le traffic, mais elle mange quand même chaud au p’tit déj. C’est pas gentil, mais la soufflante a d’excellents effets secondaires : j’obtiens un « p’tit » rapprochement pour la consult. Ce sera mercredi 31/10. Impec pour jouer la zombie Halloween dans les couloirs de Craboland.  Je vais donc découvrir une nouvelle espèce de -Logue dans deux jours. Algologue qu’elle m’a dit la secrétaire avoinée.

En curieuse invétérée, je vais regarder l’étymologie de cet étrange titre et je tombe sur deux racines possibles : une qui fait référence à la douleur, l’autre aux algues. Donc pour nous, les crabahuteux, les deux collent impec : étude, bobo, algues, mer, crabe, tout cela me paraît fort cohérent.

31/10/2013, La Pernelle

Alors alors. Ma nouvelle DocEnLogue. Au rapport !

Heureusement que mes piverts de Sibouleaux étaient de la partie ! Parce qu’autrement j’aurais eu un peu de mal à garder mon sérieux. (NanJaiPasRigolu)

a) parce que c’est le portrait craché de La Dame

b) parce que son nom, dans sa spé, c’est genre patronyme de cette liste là Prévoyante, j’emmène ma petite biographie actualisée au cas où madame l’algologue n’ait pas eu le temps de lire mon dossier (Chat échaudé…). Quand je lui présente, elle sourit en me disant que mon dossier est accessible sur le réseau informatique de la boutique. Je souris-banane en lui disant que JUSTEMENT, je suis une fille pas rancunière du tout. Que MOI, je suis une gentille urgentiste qui trimballe toujours dans sa sacoche un antidote adapté aux crises de mes Docs. En cas de bug. C’est à dire une consult sur trois.

Noiraude : One point / Bobologue : Zirow

Avec mon CV, j’ai glissé la liste de mes allergies/intolérances aux pilules (beuu voui, j’en ai marre de radoter, j’ai plein d’anti-sèche dans mon cartable). Elle a agité le drapeau blanc au bout de 10 mn d’entretien (Petite joueuse!) et me renvoie vers une autre DocEnLogueDeLaTête (p’tain, j’ai déjà checkée cette  case ! Je suis ex-blonde, mais quand même !).

Oui mais elle me dit que c’est pas pareil. C’est une DocEnLogueDeLaTêteSpéPiverts. (Ah bah alors là… Si c’est  une DocEnLogueDeLaTêteSpéPiverts, je m’incline, forcément !)

Moi, je croyais que BoboLogue, c’était le bout du bout de la chaine des Logues. Mais en fait, c’est meeeme pas vrai.

Mignonne, elle veut prendre le rdv pour moi (histoire que ça lambine pas trop quand même. Elle voit bien que la volière est pleine à craquer) :

- Allô, je voudrais prendre un RDV pour Madame La Noiraude s’il vous plaît…

- Ah, ce n’est  pas possible. Le Dr Fantômette nous interdit de prendre des rdv pour elle.

- ^^Je suis bien au sécrétariat du Dr Fantômette ????

- Oui, mais maintenant, c’est elle qui prend ses rdv toute seule.

- ^^ Vous pouvez me la passer ?

- Nan, elle ne répond jamais au téléphone…

(Je sens que ça va être simple. J’ai deux ou trois ziozios qui s’entortillent sur la ligne électrique là..)

- ^^ Alors ????? On fait comment ???

- Vous lui envoyez une demande écrite. Elle rappellera Madame La Noiraude (ou pas !)

Alors Père Noyël, si tu suis mes aventures, tu sais ce que j’attends… C’est simple comme un coup de fil :-)

Bon, je suis quand même ressortie avec deuz-trois boîtes de Nocertone, un Xième Triptan (que je n’ai effectivement pas encore goûté) mais pas l’ombre d’une recommandation en médecine douce ou soins de support. Algopathie, ça ne rime manifestement qu’avec allopathie , (comme sur le reste du circuit de mon tour opérator d’ailleurs.)

Donc, croisons les doigts, marchons gaiement et prenons  le taureau par les cornes toute seule comme une grande (Faudrait pas être trop dépaysée quand même) !

PS: Vous croyez que ça n’arrive qu’aux crabahuteux? Qu’à la Noiraude et sa légendaire scoumoune? Tsss tsss tsss… La réalité de la médecine version 2013, c’est ça. La gangrène avance, c’est tout. Vous doutez? Allez faire un petit tour chez Sophie Gourion. Et puis on en recause ;-)

 

 

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

  11 comments for “Docteur Fantômette

  1. Frédérique67
    décembre 15, 2013 at 21 h 11 min

    Chère Pernelle, comme j’admire toujours ton courage et ton humour, pourtant ce n’est pas drôle !
    Mais tout ce que tu dis si bien, me remonte quand même le moral et tu arrives à me faire sourire, et je me dis allez, fais comme Pernelle et ça repart pour un tour.
    Merci pour tout cela, et j’espère que tu vas trouver le bon truc, pour ta tête.
    Bisous positifs

  2. Zaboton
    décembre 15, 2013 at 21 h 11 min

    Pernelle
    Quel marathon !!
    Heureusement que t’ as une énergie titanesque et un moral d’enfer pour affronter non seulement la maladie mais le staff médical!!
    Pour les migraines,là je peux compatir car régulièrement je suis prête à avaler tout ce qui me passe sous la main pour éradiquer la rebelle !
    Rien que penser à aller bosser en janvier avec cette saleté de migraine ,ça me fout en l’air!!!
    Ton corps va s’habituer à ton nouveau pote Fémara d’après ce que mes copines ont vécu,elles s’y sont adaptéees apres qq mois de galère!!
    courage ma belle

  3. Agnesgnassou
    décembre 15, 2013 at 21 h 12 min

    Je t’ai connu par le site « les impatientes » et je suis ravie de te connaître à présent par ton blog. Je viens de lire ta dernière page et sincèrement j’ai ri tellement tes écrits tournent les choses de façon si dérisoire alors que c’est dure tout cela. Sache tout de même que depuis que je suis en traitement pour mon cancer je ne rigole pas des masses mais là tu m’as vraiment redonner le sourire. Je vais continuer à te lire avec un réel plaisir et …. Prends soin de toi …

  4. Megavivi
    décembre 15, 2013 at 21 h 13 min

    Coucou Hélène, même si c’est po marrant, tu m’fé trop rigoler !!!! :D
    Fémara n’a pas été mon copain non plus le lilliputien comme tu dis (ma chatte à bien failli avaler celui que qui a sauté de mes doigts comme une puce). On a très difficilement cohabité après que mon onco ET bobologue m’ai recommandé fortement de résiler notre contrat tant pour cause d’incompatibilté sévère. Bon pour l’algologue (moi j’avais entendu au début « Alcoologue: je te dis pas la tete que j’ai fait quand mon onco m’a dit « je vous prends un rv d’urgence chez l’al…coo… logue !!! hihihi ) Donc je disais mon algologue m’a prescrit des potions magiques au début et finalement j’e jongle entre un cocktail pendant trois semaines et ensuite j’ai trois semaines de patchs durogésic (morphine) associé à Oxynorm Oro en cas de pics de douleurs. Les ‘effets secondaires ont continué longtemps après l’arrêt de Fémara, tout comme Tamo et Aromasine que l’on a stoppé aussi), J’espère que tu auras de bien meilleurs relations avec l’hormono à l’avenir aidée par les anti douleurs. Ils finiront bien par trouver tkt. Comme toi je suis un peu marquée à l’encre rouge au centre et à chaque consult je sens bien qu’ils sont un peu sur la défensive !! Encore elle pourvu au’elle soit dociile ! Bon courage ma belle ! Toujours un palir de te lire …. Gros bisous

  5. Bernadou1
    décembre 15, 2013 at 21 h 14 min

    Hello Pernelle –
    Je ne manque jamais une nouvelle rubrique de ton ptit journal -ton humour feroce et irresistible est a la hauteur de tes maux,-un bon pied de nez a cette saleté de k , et tout ce qui va avec , j adhere a 100%
    Femara, je n ai pas encore testé et heureusement car comme toi je suis migraineuse et si on me le donnait j aurais des craintes – ceci dit c est un des meilleurs antihormonaux qui a fait ses preuves- j espere que les antidouleurs t apporteront un soulagement sinon as tu essayé l accupuncture?
    je t envoie plein d ondes soulageantes bisous

  6. IsabelleDeLyon
    décembre 15, 2013 at 21 h 15 min

    J’espère que tu vas arriver à atténuer ces horribles migraines. Herceptin m’en provoque des non guérissables, je me couche avec, je me réveille avec et je vais bosser avec !
    J’ai trouvé quelques trucs qui marchent pas trop mal :
    Huile essentielle de menthe poivrée, c’est très puissant, effet glaçon partout où tu as mal par contre attention, c’est tellement fort que ça peut bruler les yeux, n’en mettre que quelques gouttes.
    En fait j’achète un roller en pharmacie contre les maux de tête, marque Puressentiel, pas assez dosé pour mon cas, aussi j’ajoute dedans des gouttes de menthe poivrée et je roule le bidule sur le front, nuque, derrière les oreilles, 2 mn après, tout devient glacé et ça soulage instantanément cette pression. Par contre on sent la menthe à plein nez.
    Autre truc, je prends des médicaments qu’on m’avait donné pour gérer les douleurs après opération, ce sont des opiacés : lamaline. 2 gellules dès que j’ai mal et ça calme la douleur au bout de 10 mn, évidemment advil, dolipranne ne font strictement rien, je pense que je pourrais vider la boîte, ça ne changerait rien.
    Et puis évidemment, le sommeil, dormir le plus possible, le moins retard possible de sommeil. Pas toujours facile.
    J’ai essayé d’en discuter avec mon oncologue, elle voyait des métas cérébrales, j’ai fini avec une irm du cerveau. J’ai osé en retoucher deux mots, elle voulait m’y renvoyer et commençait à me poser des questions sans avoir l’air mais qui me montrait qu’elle pensait encore aux métas du cerveau. Je n’ose plus lui en parler, je sais que ce sont des migraines. Je vais en retoucher 2 mots à ma gynéco, la prochaine fois, en avril ! Plein de courage et je t’assure que roll et la menthe soulage vraiment.

  7. VALY
    février 28, 2014 at 0 h 25 min

    Bonsoir Pernelle,
    Je dois attaquer un nouveau traitement ( zoladex et femara) suite à l’échec du tamoxifene qui s’est soldé par une recidive d’un carcinome canalaire infiltrant en janvier dernier.
    Je viens de lire ton commentaire sur le femara et je voulais savoir si tu avais pu remédier aux effets secondaires car j’ai en mémoire ceux du tamoxifene et je redoute ceux du femara.
    J’en profite pour te dire que certains de tes commentaires laissés sur le site les impatientes m’ont bien fait rire et que je ne m’y attendais pas en parcourant le site.
    Merci beaucoup pour ton humour, je dois reconnaître qu’au fond de mon lit en attendant ma mastectomie (car cette fois ci j’y ai eu droit) cela m’a beaucoup aidée.
    Bizzz
    Valy

    • admin
      février 28, 2014 at 4 h 37 min

      J’y travaille Valy. Activement. Mais j’attends présentement et désespérément que l’hosto veuille bien m’incarcérer pour éradiquer ces p…biiiiiip de migraines. C’est la première fois que je rêve de retourner en taule. C’est pas banal chez une multirécidiviste ;-)
      Plus sériously, pour le moment, je ne remédie à pas grand chose. Mais je ne suis pas une référence hein. Je devrais même être embauchée comme cobaye chez Messieurs ces labos : question allopathie, je suis un sac à effets secondaires zootomatiks. Ils devraient me payer pour épargner les souris ;-) . Lance -toi ma belle. Il n’y a pas le choix pour savoir quelles misères (ou pas) te réserve notre nouveau copain. J’espère de tout coeur qu’il sera pour toi plus efficace que son cousin et moins malotru :-*

      • VALY
        février 28, 2014 at 20 h 29 min

        Bonsoir Pernelle,
        Merci pour ta réponse. Je vais donc attaquer dès lundi le femara et le zoladex et je verrai bien les « joyeusetés » qui m’attendent…
        Apres l’échec du tamoxifene je me suis mise en quête de découvrir si il n’y avait aucun moyen de contrôler l’efficacité d’une hormonothérapie et je n’ai rien trouvé. Sais tu si il existe des moyens de mesurer l’efficacité d’un produit plutôt qu’un autre par le moyen de tests sanguins ou autres ? Je pense à l’onco test par exemple.
        En tous cas je te souhaite d’être soulagée très prochainement de tes migraines.
        Bizzz
        Valy

  8. avril 12, 2014 at 22 h 30 min

    Poursuivez sur cette voie, c’est un veritable plaisir de vous suivre.

  9. Manoux
    avril 26, 2014 at 16 h 33 min

    Merci Pernelle,
    Désolée de tes malheurs, mais il y a bien longtemps que je mes muscles zygomatiques n’avaient pas autant travaillé MdR.
    Pour le Fémara, j’ai eu mal à la tête tout au début (5mois), mais depuis c’est supportable, en revanche prise de poids, perte des cheveux et surtout douleurs partout j’ai l’impression d’avoir 90 ans, mon père est plus vaillant que moi.
    Je prends de la Lamaline depuis un mois et je souffre moins, mais (poudre d’opium) donc constipation génial.
    Courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *