Dictionnaire Français/Médecin-Administration

p'tit manuel

Article précédent : Genèse du p’tit manuel du cancéreux débutant

En médecine, comme dans l’enseignement, le droit, l’administration et beaucoup d’autres domaines, on jargonne dur (noms barbares, acronymes, abréviation etc). Même les professionnels de la profession s’y perdent parfois… Alors leurs ouailles, n’en parlons pas ! Je vous propose donc un « Dictionnaire Français – médecin/administration » avant de démarrer. Il est incomplet et en perpétuelle évolution. Je le réactualiserai régulièrement en fonction de mes recherches ou de vos questions.

  • Adjuvante ou néo-adjuvante (chimio) : Voir chimio
  • AERAS : « S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé » : Convention signée entre les pouvoirs publics, les professionnels de l’assurance et de la banque, des associations de consommateurs et des associations de personnes malades ou handicapées pour permettre un meilleur accès à l’assurance et au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé. Plus d’infos
  • ALD : Affection Longue Durée. Il s’agit des affections comportant un traitement prolongé (en général plus de 6 mois) et une thérapeutique particulièrement coûteuse. L’Affection Longue durée est définie par l’article L 324 du Code de la Sécurité Sociale. L’Assurance Maladie prend en charge à 100 % les patients rentrant dans cette catégorie.
  • Anapathologie (Voir Histologie) : Anatomo-pathologie, ou anatomie pathologique, souvent appelée « anapath ». (recherche de lésions pathologiques pour confirmer ou infirmer le diagnostic d’une maladie évoquée par l’examen clinique et/ou les examens complémentaires). Elle permet de dresser le profil du type de cancer en place).  Pour obtenir les caractéristiques de votre type de cancer, on effectuera ponction(s), biopsie (prélèvement de tissus, peau etc) et bilan d’extension. S’il y a cancer, la conclusion notera la présence de cellules malignes. L’analyse de ces prélèvement permettra d’établir vos traitements à venir. Votre médecin traitant en possède un exemplaire que vous pouvez consulter ou récupérer.  
  • Axillaire : Adjectif désignant tout ce qui est en rapport avec l’aisselle.
  • Bilan d’extension :  C’est l’ensemble des examens qu’on vous fera passer à la découverte de votre cancer ou lors de votre suivi. Le bilan d’extension paraclinique comporte plusieurs examens complémentaires : l’endoscopie, imagerie médicale (IRM, scanner, scintigraphie, TEPscan etc), analyses de sang, anatomopathologie après ponctions ou biopsies, dosage des marqueurs (cette liste n’est pas exhaustive.)
  • Bon de transport : c’est le papier, à demander au secrétariat ou à votre médecin, indispensable aux rembourements de vos transports liés à votre Affection de Longue Durée. Plus d’infos 
  • BRCA1 et BRCA2 : Les gènes BRCA1 et BRCA2 sont des gènes de susceptibilité au cancer du sein et de l’ovaire. En fonction de votre profil, on pourra vous proposer un test génétique pour savoir si vous êtes porteur. Plus d’infos 
  • Cancer hormono-dépendant : Certains cancers du sein sont hormono-dépendants, ce qui signifie que les hormones produites naturellement par la femme nourrissent la tumeur et facilitent sa croissance. Le protocole de traitements proposera donc l’hormonothérapie
  • Carcinome : Cancer.
  • Chimio  : Chimiothérapie (substances chimiques administrées pour traiter la maladie). Elle peut être adjuvante, (prescrite APRÈS l’acte le plus essentiel (chirurgie ou radiothérapie) pour augmenter ou stimuler les effets des autres traitements, ou néo-adjuvante, (prescrite AVANT la chirurgie ou la radiothérapie afin de réduire la taille de la tumeur et avant toute autre intervention.)
  • Clip radio-opaques : À l’endroit précis où se situe la lésion, le radiologue peut laisser en place plusieurs clips radio-opaques qui permettront grâce à une simple radiographie per-opératoire de retrouver facilement la zone à retirer et vérifier ainsi qu’il y a eu exérèse complète. (pratique surtout employée pour le repérage de cancers intracanalaires, en général diagnostiqués par la découverte d’un foyer de micro-calcifications)
  • CLD : Congé Longue Durée.
  • CLM : Congé Longue Maladie.
  • CM  : Comité Médical.
  • CRUQPC : Commissions des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge. Cette commission a pour objet de veiller au respect des droits des usagers et de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’accueil des personnes malades – et de leurs proches – et de la prise en charge.
  • Curage ganglionnaire :  Geste chirurgical qui  est réalisé sous anesthésie générale, en général associé à l’exérèse de la tumeur du sein et permet l’ablation du groupe ganglionnaire axillaire inférieur, soit une douzaine de ganglions. Il est de moins en moins pratiqué, grâce à la technique du ganglion sentinelle. Plus d’infos
  • Densitométrie osseuse : L’ostéodensitométrie est un examen médical qui permet de mesurer la densité minérale osseuse (DMO).  Il évalue la « solidité » de votre squelette. Il permet donc d’analyser le risque de fracture ostéoporotique (liée à l’ostéoporose). Cet un examen indolore, sans injection, peu invasif (Rayons X de faible intensité).
  • DIU : Le stérilet aussi appelé Dispositif Intra-Utérin est un moyen de contraception souvent proposé en cas de cancer hormonodépendant. On peut également vous proposer, si vous ne désirez plus d’enfants, la méthode de stérilisation définitive ESSURE
  • DLM : Drainage Lymphatique Manuel. Il n’existe pas de définition consensuelle du drainage lymphatique manuel. Le DLM est une technique qui essaie de favoriser la résorption des liquides interstitiels excédentaires. Son action vise à augmenter la résorption lymphatique et veineuse superficielle, par exemple pour un lymphoedème. Plus d’infos 
  • Échographie : c’est une méthode d’exploration non invasive qui repose sur l’utilisation des ultrasons. Les échos renvoyés par les organes permettent de visualiser ce qui est invisible à l’oeil, voire aux rayons X
  • Exérèse : l’exérèse est une opération chirurgicale par laquelle on enlève un organe, une tumeur ou un corps étranger inutile ou malade.
  • Ganglion sentinelle : Le ou les ganglion(s) sentinelle (s) du creux de l’aisselle (creux axillaire) représente(nt) le premier relais ganglionnaire du sein. On en fait souvent l’analyse dans le bilan d’extension. Plus d’info 
  • Générique/PrincepsUn médicament générique est un médicament identique ou équivalent à celui d’une marque (appelé médicament princeps), mais produit et vendu sous sa dénomination commune internationale (DCI, nom chimique de la substance) ou sous un nouveau nom commercial. La substance active (ou principe actif du médicament) en est identique à celle du produit de marque, les seules différences possibles étant la présentation et les excipients (et donc les effets secondaires). Si votre médecin veut que vous preniez le princeps, il est tenu de marquer en toutes lettres sur son ordonnance « Non substituable »
  • Harpon/Hameçon/Repérage : Cette technique permet de marquer, avant tumorectomie, à l’aide d’un fil métallique, la position exacte d’une anomalie suspecte, impossible à repérer par palpation, qui permettra au chirurgien de la retirer lors de l’opération (voir clips radio-opaques)
  • Histologie : Science médicale qui étudie la structure normale des tissus du corps humain.
  • Hormonothérapie : L’hormonothérapie est un traitement du cancer du sein qui s’oppose à l’action des hormones féminines (œstrogènes et progestérone) au niveau d’une cellule cancéreuse. Il existe plusieurs sortes d’hormonothérapies (médicamenteuses ou non)
  • INCa : L’Institut National du Cancer, agence sanitaire et scientifique de l’État, développe l’expertise et finance des projets dans le domaine des cancers.
  • IRM : Imagerie par Résonance Magnétique. l’examen IRM n’est pas invasif et n’irradie pas le sujet exposé. L’IRM est l’examen de référence pour les pathologies intra-crâniennes : accident vasculaire ischémique, tumeurs, malformations, sclérose en plaques, maladies dégénératives du cerveau. C’est aussi le cas pour les maladies de la moelle épinière. L’IRM a trouvé une place importante pour l’analyse des maladies tumorales, inflammatoires ou dégénératives des os, des articulations, des muscles, des tendons et des cartilages. Aujourd’hui, les radiologues font aussi appel à l’IRM pour analyser des pathologies tumorales abdominales (foie, rein, pancréas, pelvis) et certaines maladies de vaisseaux.
  • Lymphoedème : Le lymphœdème, c’est l’enflure qui se produit lorsque la lymphe s’accumule dans les tissus mous des membres. Plus d’infos  
  • Lymphocèle : La lymphocèle est une « poche » de liquide lymphatique qui peut appaître en post-opératoire. Elle peut se situer au niveau du sein ou de la paroi thoracique mais on l’observe le plus souvent dans l’aisselle. Plus d’infos  
  • Mastectomie ou mammectomie : ablation chirurgicale du sein.
  • Mammotome : suivre le lien http://www.mammotome.org/mammotome/Fiches_patientes.html
  • Marqueurs tumoraux : Un marqueur tumoral est une substance se trouvant naturellement dans le corps qui peut indiquer la présence d’un cancer si son dosage est élevé. Certains marqueurs tumoraux sont spécifiques à un seul type de cancer, alors que d’autres sont associés à plusieurs types différents de cancer. Important : le dosage des marqueurs tumoraux peut aussi être élevé lors d’affections non cancéreuses.
  • Oncologue, onco : Cancérologue.
  • PAC, Port-À-Cath, Cathéter : Il s’agit d’un tube fin, souple, bien toléré par l’organisme. Il est introduit dans une veine profonde et reste en place le temps de la chimiothérapie. Ce dispositif peut être positionné dans la veine sous la clavicule (sous-clavier) ou, dans la veine latérale du cou (jugulaire)
  • PICC-Line : Cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras (souvent posée quand, pour une raison ou pour une autre, la pose du PAC est contre-indiquée)
  • Plans Cancer : Plans conçus par l’état pour lutter contre cette maladie, pour améliorer la prise en charge des patients qui en sont atteints et réfléchir sur les failles de nos institutions pour pouvoir mieux y remédier. Plus d’infos 
  • Radio T, RT : Radiothérapie. C’est un traitement par radiation, localisé, qui vise à bloquer les cellules cancéreuses en épargnant au mieux les tissus avoisinants.
  • RCP : Réunion de concertation pluridisciplinaire. Elle réunit plusieurs spécialistes (oncologues, radiologues, chirurgiens, anapathologistes etc) qui collégialement, décideront du protocole de soins du patient en fonction de l’histologie et du bilan d’extension
  • Rémission : On parle de rémission lorsqu’une affection cède du terrain et que l’état du patient s’améliore temporairement. Si tous les signes de la maladie ont disparu, il s’agit d’une rémission complète. Cela ne signifie pas toujours que le cancer a été totalement éliminé.
  • Scanner : Le Scanner étudie le cerveau, la cage thoracique, l’abdomen ou encore les os. Il recherche des anomalies qui ne sont pas visibles sur des radiographies standard ou à l’échographie. Il permet de : Mettre en évidence des infections, une hémorragie, des kystes, des tumeurs, des ganglions, localiser avec précision un organe par rapport à un autre, de définir le trajet d’un vaisseau, guider des ponctions d’organes profonds évitant une intervention chirurgicale. Le Scanner appelé aussi tomodensitométrie est un examen qui utilise les rayons X. Il est donc invasif
  • Tamoxifène ou Tamo ou Novaldex : Le Tamoxifène est un médicament antiœstrogène utilisé chez les femmes non-ménopausées ou ménopausées atteintes d’un cancer du sein avec des récepteurs hormonaux positifs. Il rentre dans le cadre d’un traitement par hormonothérapie.
  • Taxotère ou Taxo : Autre appellation du Docetaxel, chimiothérapie qui s’utilise seule ou en association avec d’autres lignes de médicaments pour soigner les cancers de l’ovaire, du sein, de la prostate ou du poumon.
  • TEP scan / PET scan / PET-scanner : Le TEP Scan est l’alliance de l’imagerie TEP (Tomographie par Émission de Positron), une imagerie scintigraphique et d’un scanner. Cette alliance permet un affinement des résultats obtenus et une vision précise de la position d’amas cellulaires cancéreux.
  • Tumorectomie : Une tumorectomie (ou traitement conservateur du sein) est une intervention chirurgicale qui consiste à retirer une tumeur tout en conservant la majeure partie du sein
  • Tomodensitométrie : voir « scanner »
  • VSL : le Véhicule Sanitaire Léger (type berline conduite intérieure) exploités par les entreprises privées d’ambulances et réservés exclusivement au transport de malades assis. Si vous avez besoin d’être transporté allongé, on utilisera une ambulance.

Article suivant : Papelards, bureaucratie et cancer.

 

 

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *