Séance photo chez Dr Doineau

Dr Doineau

4/10/2013

Une nuit rock’n’roll. Impossible de trouver une position qui puisse convenir trois secondes à Mister Morphée. Le dernier atelier couture, s’il n’arrange pas la sauce, n’est pas le responsable de ce marathon nocturne. Ce sont les douleurs thoraciques de La Noiraude qui titillent la bestiole.

Comme il ne faut pas trop rigoler avec le post-op de l’antépénultième séance aiguilles et bistouri, j’appelle mon MG aux aurores pour lui raconter mes cascades de Bécassine et savoir à peu près quand paniquer.

MG : « Vous avez des difficultés à respirer ? Un essoufflement ? Des douleurs aiguës à l’inspiration ? Aux changements de position ? Au repos ?

La Noiraude : « Oui. Oui. Oui. Oui. Oui

MG : «  Bon, ce n’est peut-être rien de grave, mais vu le contexte, il est plus prudent de vérifier. Appelez le service du Dr Pervenche pour passer une radio pulmonaire et un gril costal assez rapidement. Si cela pose problème, vous me rappelez. »

Hannn. Une re-ch’tite séance photo X ! Un re-voyage au pays des bonshommes verts ! J’en rêvais…

Action. Réaction. Nul besoin de négocier avec le secrétariat du Dr Pervenche. Je lui raconte vite fait la thoraco, la glissade, l’ovariectomie, la nuit de rêve, l’appel à mon MG, les préconisations de ce dernier. Ils m’attendent cet après-midi à 15h.

Joie… Se secouer les puces. Se doucher. S’habiller. Trouver un chauffeur. Penser à récupérer au passage les 4 paquets de copies qui m’attendent sagement au boulot (Rapport au bilan carbone et à l’économie d’allô-les-copains, vu que l’hosto est à 5mn du bahut. Nan nan chuis pas maso. Comme je sens que poser la terrasse dans l’arrière cour, repeindre la chambre de schtroumf N°2 ou finir de piqueter le mur sous l’escalier central de ma chaumière sont soudain devenus des projets sujets à procrastination, il faudra bien occuper les méninges à défaut des mimines ! Qui qui dit qu’les profs sont tous des feignasses ????)

15h : 3 candidats sont déjà installés en salle d’attente pour l’atelier PhotoShop. Ça va. En général, ici, le turn-over est plus rapide qu’à la Sécu : Passage en cabine. Retour en salle d’attente pendant lecture de Doc Doineau, convocation dans le bureau de ce dernier. Candidat N°1 : 5 mn. Candidat N°2 : 10 mn. Candidat N°3 : 10 mn. 25 mn de poireaute, c’est raisonnable pour un rdv improvisé. Au tour de bibi.

Sourire. Flash. Retour en salle d’attente. 5 mn. 10 mn. 15 mn. 20 mn. Une blouse blanche qui entre dans le bureau de Doc Doineau. Puis deux.

Hmmm.

Option N°1 :  c’est l’heure du goûter.

Option N°2 : c’est réunion au sommet devant mes négatifs.

30 mn. (1h de pied de grue si vous suivez toujours). 4 nouveaux candidats devant l’écluse.

Doc Doineau : « Madame B. ?

La Noiraude : « Oui, c’est moi »

Doc Doineau : « Veuillez me suivre s’il vous plait ».

Bureau de lilliputiens . Pas d’odeur de kawa. Gloups.

Doc Doineau : « Voilà. Nous venons de comparer vos clichés de mardi dernier et ceux d’aujourd’hui. C’est un peu ennuyeux. Vous voyez là, cette zone blanche, sous les côtes, côté droit ?

La Noiraude, re-gloups : « Oui »

Doc Doineau : « Il serait préférable de passer un scanner pour aller vérifier ce qui se passe. Nous avons un peu de mal à interpréter ce cliché. »

La Noiraude, mode cogitage accéléré : « …….. Euh….. Est-ce que cela pourrait s’expliquer par l’intervention d’avant-hier ? »

Doc Doineau : « L’intervention ? Quelle intervention ? »

Hmmm. D’accord.

La Noiraude : « L’ovariectomie »

Silence consterné dans la salle. Clap clap clap.

Doc Doineau : « Ah !…. Oui… Cela collerait mieux… Un pneumopéritoine ?

Collègues de Doc Doineau, un tantinet escagassés (je crois qu’ils ont loupé la pause café pour peanuts et cacahuètes) :  « Oui, sans aucun doute »

Doc Doineau : « Bon. Ce serait quand même mieux de passer un scanner. On ne voit pas toujours tout sur le gril costal. Peut-être une côte fêlée ou une déchirure musculaire qui expliqueraient vos douleurs aiguës… »

La Noiraude : « Oui. Ou peut-être que simplement, un pneumopéritoine avec un antécédent de thoraco récent, ça peut faire très mal, non ? »

Doc Doineau : « Euh… oui »

La Noiraude : « Et si je passe un scanner, c’est juste pour vérifier si on a à faire à une côte ou une déchirure donc ? »

Doc Doineau : « Oui »

La Noiraude : « Alors  je ne vais pas passer de scanner. Car je suppose  que dans un cas comme dans l’autre, personne ne pourra rien pour moi, n’est-ce pas ?»

Doc Doineau : « Euh…effectivement »

La Noiraude : « Merci Docteur. Au revoir Docteur ».

T’as vu hein M’dame Sécu comme je suis gentille avec toi. Je te ménage toi et ton bas de laine percé. Je t’aime tant d’amour.

Allez. Rentrer maison. Ah non c’est vrai. Prof héroïque. Bahut. Copies.

Prochain rendez-vous, jeudi 17 octobre : Dr Arlésie, ma crabologue en chef.  Pour le début des TP de chimie.

17/10/2013

Ça y est, j’ai ma carte de fidélité. Femara est  officiellement (choisi à pile ou face ou tranche avec Aromasine et Arimidex), promu,  depuis cet après-midi, au rang  de nouveau meilleur-copain-pour-la-vie de la crabahuteuse.

Bon, je suis une vilaine fille, je lui ai réservé un accueil un peu cavalier, vu que, gastroentérisée (pourquoi se priver des petits suppléments glamour de l’automne!), il a profité, à peine arrivé sur le palier, d’un retour à l’envoyeuse musclé et très baveux…

Je vais donc légèrement différer son entrée en matière, histoire de ne pas creuser inutilement le trou de M’dame-Sécu-Mon-amour.

Ma crabologue, qui n’est pourtant pas d’un naturel catastrophiste, vu mon mon profil, me prévient qu’il est fort probable qu’il me fasse baisser sensiblement ma facture de chauffage cet hiver, légèrement augmenter mon budget lessive/draps/pyj de nuit, multiplier mes prescriptions bonbons anti-pics-verts-cérébraux et me faire investir dans les produits dégrippants de tous poils. Avec mes tendances cailloteuse, elle ne peut pas me garantir qu’il sera moins délinquant que feu-mon-pote Tamo, mais vu qu’on n’a pas vraiment d’autres alternatives, faut bien se jeter à l’eau. De toute façon, quand t’es crabahuteuse, il faut bien accepter de vivre dangereusement.

Pour les séances avec Dr Doineau (ou consorts), qui doit surveiller si Monsieur-mon-nouveau-copain-pour-la-vie fait bien son taf de contraceptif crabesque, on maintient un rythme d’une séance tous les 4 mois. Prochain RDV le 25 novembre. C’est dur la vie de star…

 

 

 

 

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

  4 comments for “Séance photo chez Dr Doineau

  1. décembre 15, 2013 at 21 h 50 min

    J’attendais impatiemment la suite..

  2. Frédérique67
    décembre 15, 2013 at 21 h 51 min

    Je me répète car je n’ai pas les mots….. tu dis si bien les choses, avec tant d’humour qu’on oublie la maladie, ce n’est pas croyable. Rendre drôle ce genre d’épisodes tu as un talent formidable. Et tu as un courage extraordinaire.
    J’attends la suite avec impatience, courage ma belle, je t’embrasse fort.

  3. Arrignon
    décembre 15, 2013 at 21 h 52 min

    Bienvenue dans le club  » Fémara ». Le ticket d’entrée est cher mais qui sait nous monterons peut-être côte à côte les marches du Festival de Cannes ! Je vais commencer à réfléchir à ma tenue……J’ai le même sponsor que toi, il va falloir jouer des coudes. Je t’embrasse très fort. A bientôt. Brindeau

  4. ebjb
    décembre 15, 2013 at 21 h 52 min

    Que de tracas! Que de tracas!!! Arrrg!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *