La Boussole

carte-ancienne-cote-poitou-et-bordeaux

La Boussole

Les coeurs qui se dégondent

Déambulent de guingois

Sur une terre si ronde

Qu’y glissent sans fin leur doigts

A la recherche d’un tendre,

D’un doux fil de soie

Qui puisse les suspendre

Au-dessus des beffrois

Qui puisse leur apprendre

Une vie sans combat

Les coeurs qui se dégondent

Là où le ciel se noie

Savent bien que le monde

Ne mesure que deux bras

Que les anges n’émondent

Que les épines des rois

Qui savent que rien au monde

N’est plus doux que le drap

Qui glisse comme l’onde

Le long d’un long corps las

Sur lequel vagabonde

La caresse d’une voix

Les coeurs qui se dégondent

Funambules du trépas

Ne comptent plus qu’en secondes,

En chamades, en éclats.

Et leurs doigts vagabondent

A la recherche de l’or

De l’aiguille des marins

Qui toujours pointe au nord

Leur montrant le chemin

Des uniques trésors

Qui méritent un demain

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

  3 comments for “La Boussole

  1. Frédérique67
    décembre 15, 2013 at 21 h 46 min

    Très beau, merci d’écrire si bien. J’espère que tu vas mieux. Bisous positifs.

  2. Zaboton
    décembre 15, 2013 at 21 h 46 min

    merci Hélène pour ce beau poème qui chante naturellement !
    je l’ai chanté sur l’air d’une chanson connue et c’est géniallllllllll
    tendres bisous
    requinque toi!!!

  3. Zaboton
    décembre 15, 2013 at 21 h 48 min

    Sur l’air de t »‘as voulu voir Vezoul… » de Brel
    ça pète!!!!!
    bravo encore Perle d’écriture ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *