Bobos OU vomitos

le 1519/01/2010, La Pernelle

Que c’est bon le sweet home ! Feu de cheminée, huîtres, petites coquilles Saint-Jacques et fondue de poireaux, douceurs aux trois chocolats dès le samedi soir ! Comme vous pouvez vous en douter, rien à voir avec le groom service maugeois !

Bon, la première nuit n’a malheureusement pas été idyllique car mémère continue ses prouesses médico-allergico-chianlesques : après l’intolérance au Nubain de jeudi soir à la clinique qui m’a valu une nuit de vomitos, c’était le tour du Bi-Profénid samedi soir qui m’a couvert la goule d’écailles de rouget en me donnant l’impression d’avoir confondu ma crème Nivea avec mon fer à repasser ! Gégène : plus d’antidouleurs sous la main puisque Madame ne supporte pas la morphine, les opiacés en général, les anti-inflammatoires en particulier et bien sûr, que c’était le week-end. Après avoir fait le 15 pour savoir ce que je pouvais avaler dans ma riche collection perso, la seule possibilité qui s’offrait à moi, c’était l’Efferalgan codéiné. Chouette, celui-là, je sais que je n’y suis pas allergique à proprement parler, juste qu’il me fait vomitar aussi à la perfection ! Donc, c’était l’alternative du jour : ou je pleurais ma mère à cause des bobos, ou j’avais le droit à une inspection visuelle rapprochée de la cuve de mes chiottes jusqu’à la tombée du jour. Vu le programme de gerbi-gerbeeee qu’ils me concoctent pour les cinq mois à venir, je me suis dit que je n’avais pas besoin de séances d’entraînement supplémentaires, j’ai donc opté pour le serrage de quenottes… Lundi matin, j’ai appelé mon généraliste qui est le seul à avoir la liste magique des bonbons que je peux avaler sans tourner de l’œil, vomir, cramoisir ou gonfler comme un ballon de baudruche! Il a trouvé la solution théorique et je me suis empressée de suivre ses recommandations car la nuit d’avant avait été plus qu’éprouvante. Malheureusement, le sort s’acharne un peu. Deux heures après la prise du Voltarène salvateur, début d’une gastro ravageuse. Ce sera donc bobos ET vomitos !

Vu les circonstances, je suis obligée de suspendre les visites prévues pour les deux jours à venir n’étant pas vraiment présentable et certainement contagieuse !

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *