Wifi, skinheads, GPS, pompe à éléphants roses

1/01/2010, La Pernelle

 

back-again Aïe ! aïe ! aïe !

Comment qu’on fait-y pour envoyer des vœux de bonne année aux futurs ablationnés-chimiothérapés-radioIXisés ? C’qu’on peut leur souhaiter ? C’te casse-tête chinois !

Petit guide M’happy. Contrairement à ce que d’emblée on pourrait croire, il n’y que l’embarras du choix ! Dans le désordre, sans échelle de préférence :

— Que les architectes-ingénieurs-administrateurs de France et de Navarre aient inclus l’avènement d’la wifi dans toutes les cliniques datant de moins de deux ans, particulièrement dans les zones reculées du val de M. (z’ont besoin d’la cyber planète pour continuer à faire suer l’peuple !).

— Que la mode skinhead ne revienne pas en force (pourriez les égarer dans la foule).

— Que l’ambulancier, pour cette nouvelle décennie, ait décidé dans un élan d’altruisme inconsidéré, d’investir dans le GPS (se faire piquer son fauteuil à l’irradiation juste pac’que les derniers travaux urbains vous ont fait perdre 3/4 d’heure, c’est trop pas cool !).

— Qu’au pied des lits hospitaliers, les pompes à éléphants roses fonctionnent désormais sur groupe électrogène en cas de carence EDFique, particulièrement en période hivernale.

— Que les tubes d’intubation soient désormais équipés d’un feu arrière de recul afin de ne plus risquer de pousser mémé dans les orties. Ça la rend irascible tout en lui coupant la chique, et ce n’est bon ni pour sa tension ni pour ses bonshommes !

— Que les détecteurs de fumée des chambres d’hosto ne déclenchent plus l’alarme qu’en cas d’incendie avéré (ben quoi ? si les pauv’pompiers doivent se déplacer juste pour toutes les p’tites crises de manque des incarcérés, vont jamais pouvoir finir de vendre leurs calendriers avant le 31 janvier !).

— Que Mr Sarkozy, comme il l’avait promis il y a deux ans et demi, arrive enfin à faire rentrer dans le crâne de ses copains banquiers qu’un p’tit cancéreux, ça coûte pas plus cher qu’un gros trader bonifié, même après incinération.

— Que les banquiers (bah, oui, encore eux, mais cette fois-ci seulement pour ceux qui ont eu la riche idée d’emprunter AVANT l’adoption de leur crabe), la CPAM, les rectorats, les inspections académiques, les assureurs, les caisses complémentaires, les mutuelles santé, les ADMR, ne courent plus après la médaille en chocolat qui est toujours décernée à celui qui aura fait remplir à son valétudinaire d’administré le formulaire le plus long et assorti du plus grand nombre de pièces jointes dégotables.

Bon, j’arrête là, faut quand même que je vous laisse vous creuser un peu les méninges et que je vous donne une chance de sortir avec panache de la léthargie cérébrale dans laquelle vous auront plongé vos abus réveillonnesques !

Côté news, pas grand chose de neuf, si ce n’est que je suis en pleine négociation avec le centre Lalimande pour essayer d’obtenir deux opérations pour le prix d’une. En effet, outre l’élagage « amazone » pratiqué par le Dr Alfange, je dois également subir les avances du Dr Z. pour la pose du cathéter en prévision de la chimio. Avec la période des soldes et mon statut de vétéran dans la maison, j’ai bon espoir de les voir accorder leurs violons de manière à ce qu’ils bossent en duo sur le même temps opératoire. D’accord, ça enclenche tout un débat entre mon ex-anesthésiste, mes deux spécialistes ORL et le futur anesthésiste, pour savoir s’il est préférable d’intuber deux fois mais sur des temps courts, ou une fois pendant des plombes, mais sait-on jamais, ils finiront peut-être eux aussi par allumer le calumet de la paix ! Pourvu que cardio et neuro ne s’en mêlent pas, j’voudrais bien qu’on en finisse avant le prochain réveillon !

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *