Scoumoune

notre-dame-de-la-mouise-affiche_234802_21105

 

12/01/10, La Pernelle

Chers tous,

J’vous jure, je les invente pas pour vous faire rire ! De peur que je ne gamberge trop ce soir, Miss providence m’a occupé le programme de façon très humoristique ce soir !

20 heures.

Bruit très étrange derrière mon lave-vaisselle qui est censé être au repos total. Déménagement de l’engin et apparition d’une fuite. De quoi ? Ben ! Bonne question, vu qu’à cet endroit-là, passent les tuyaux de l’alimentation de flotte de toute la maison et le tuyau de gaz de ma citerne extérieure.

Ouverture en urgence de toutes les portes et fenêtres de la maison (c’est pas grave, l’air était tellement doux ce soir !), évacuation des enfants dans la rue (z’ont adoré se cailler les miches sous la grêle, mais bon, vu que j’avais une bonne flambée dans ma cheminée, pas de quartier pour les cul-gelés), repérage du bouton d’arrêt d’urgence de la citerne dans le noir au fond du jardin (planqué sous deux couches de plexiglas des fois que tu le repérerais trop vite !) et appel chez les pompiers pour sécuriser la zone (un petit peu longuets les gars vu la couche de verglas qu’il y a dans les rues !).

Débarquement de quatre sapeurs bien bottés, bien crottés dans la baraque que j’ai récurée toute la journée pour avoir un retour d’hosto à peu près zen. Bruit de fuite toujours aussi vivace malgré la fermeture de la citerne, donc essai sur l’arrivée d’eau. Bonne pioche ! Tout ce bazar pour une micro fuite de flotte ! Les gentils pompiers m’ont dit s’être fait avoir tout comme moi, le trou étant si petit et la pression si forte, l’imitation fuite gazeuse était parfaite, odeur en moins ! Merci les gars, z’êtes gentils ! Départ des troupes et remise en route de la citerne, mais miss chaudière n’a pas aimé le sevrage impromptu et refuse de redémarrer. Bref, pas d’eau, pas d’chauffage : pouvais pas rêver mieux pour une petite soirée douillette loin de mon chéri bloqué sur son bateau pour surveillance des glaces ligériennes. Heureusement que j’ai fait ma crise ménage avant le gag, car il n’est pas gagné que je voie le plombier avant mon départ demain après-midi pour l’aventure du plat pays. Donc positivons : au moins un motif pour me réjouir de l’internement forcé à la clinique : douche chaude à volonté au pays des p’tits muuuuuchoirs, demain soir… Mmmmmmm, j’m’en bats les nageoires d’avance ! Et pis, c’aurait pu être pire… la fuite aurait pu se déclencher… demain soir !

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *