Les ongles sous chimio

onglesCertaines chimios, comme le FECTaxol ou Taxotère, abîment les ongles : si rien n’est fait, ils deviennent cassants, se dédoublent et peuvent malheureusement tomber.

Pour essayer d’éviter ce désagrément supplémentaire (handicapant pour la marche ou pour la préhension, selon qu’il s’agisse des pieds ou des mains), quelques pistes :

– hydratez régulièrement mains et pieds avec des pommades nourrissantes (Avibon, pommade au calendula, madécassol, etc.) ;

– aidez-les en les nourrissant aussi de l’intérieur (cure de levure de bière en gélule ou naturelle durant la chimio) ;

– évitez l’application de vernis classiques et de dissolvants trop agressifs ;

– vous pouvez demander à porter, durant vos cures, chaussons et gants réfrigérants (attention, tous les centres ne le proposent pas, et parmi ceux qui le proposent, peu respectent, pour cause de course contre la montre, le timing nécessaire : ils doivent normalement être posés une demi-heure avant et après le branchement) ; c’est une technique assez pénible à supporter. À voir selon le courage de chacune !

Si votre chimiothérapie est à base de Taxotère (photosensibilisant), il est recommandé de protéger les ongles de vos pieds et de vos mains. Pour cela l’utilisation de trois vernis est conseillée, les deux premières posées sur deux couches (mains et pieds) et la dernière en une seule couche :

• Un vernis de base silicium de La Roche-Posay Pastel Care 01 Transparent Mat

• Un vernis foncé qui isole l’ongle de la lumière du jour et évite ainsi qu’il se fragilise, vous pouvez utiliser les vernis foncés de la ligne La Roche-Posay : Silicium Color Care

• Un vernis pour protéger l’ensemble des vernis et éviter qu’il s’écaille Silicium Pro Top Coat de La Roche-Posay … ou, plus simple, pour celles qui ne veulent pas y passer trop de temps : il existe également un vernis de chez EvolifeEvonail , facile et très rapide à appliquer. Badigeonner tous les ongles deux fois par jour.

Ces techniques ne sont que préventives et n’ont pas reçu de validation scientifique. Elles sont cependant recommandées dans bons nombres de centres, pendant la chimio et pendant les trois mois qui lui succèdent. Malheureusement, les tarifs de ces vernis sont souvent exorbitants (ramenés au litre, c’est même assez scandaleux)

N. B. : pour toutes les autres chimiothérapies les vernis Silicium Pastel Care riches en silice, de La Roche-Posay sont adaptés durant les traitements, pour protéger les ongles et éviter qu’ils se fragilisent.

N’oubliez pas non plus de protéger vos mains (gants pour la vaisselle) et essuyez les soigneusement après chaque trempette.

Pensez à n’utiliser que du dissolvant doux, sans acétone.

Si malgré cela, vos ongles se décollent, jaunissent, gondolent, plongez-les une fois par jour pendant une minute dans du Dakin bien dilué (c’est trop agressif à l’état pur) afin d’éviter infections et champignons, de sécher au sèche-cheveux (soufflerie froide de préférence) et coupez-les court (pour éviter les accrochages douloureux). Perso, arrivée à la période du décollement partiel, j’ai mis des pansements dessus en journée pour éviter les accrochages douloureux.

Enfin, si vous les perdez malgré tous ces soins préventifs, pas de panique : ils repousseront au même titre que votre crinière, mais plus doucement, comme vos cils.

 

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *