Post navigation

Historique personnel

 

 

Cancer Number One

12 / 2001

  • Carcinome canalaire infiltrant du sein gauche de 1,5 cm, de grade SBR II, récepteurs oestrogéniques positifs, progestatifs négatifs, sans surexpression de l’oncogène Cerb B2

 Plan de bataille

  • Tumorectomie : 10/01/2002
  • Chimiothérapie : 6 cures FEC 100 (février à mai 2002)
  • Radiothérapie : 30 séances (juin-juillet 2002)
  • Hormonothérapie : prévue pour cinq ans, mais arrêt du traitement pour cause d’intolérance.

Cancer Number Two 

12 / 2007

  • récidive carcinome intra-canalaire extensif

 Riposte

  • Mastectomie : le 6/02/2008

01 / 2009

  •  Reconstruction mammaire par lambeau du grand dorsal : (21/01/2009)

 Dommages collatéraux

  •  Lors de l’intubation, nerf récurrent touché : complication postopératoire ORL paralysie corde vocale droite (aphonie, puis dysphonie) pendant 9 mois
  • Rééducation en orthophonie. Suivi ORL durant 1 an

 Tuning

  •  Reconstruction de la plaque aérolo-mammelonaire (19/01/2009)

Cancer Number Three 

12 / 2009

  • Adénocarcinome canalaire infiltrant du sein gauche de 0,5 cm de grade SBR III, récepteurs oestrogéniques positifs 100%, progestatifs positifs 10%), sans surexpression de l’oncogène Cerb B2

Pilonnage

  • Mammectomie « Déconstruction de la reconstruction : exit prothèse, lambeau du grand dorsal. Pfff… Un néné tout neuf même pas étrenné!)) et curage axillaire complet (14/01/2010)
  • Chimiothérapie 3 FEC100 + 3 Taxotère (De janvier à mai 2010)
  • Radiothérapie prévue le 31/05/2010 mais repoussée pour cause de mauvaise tolérance de la dernière cure de Taxotère
  • Radiothérapie : 23 séances (Du 17 juin au 20 juillet )
  • Hormonothérapie : Tamoxifène prévu pour 5 ans
  • Recherche génétique motivée par : apparition du carcinome à trente et un ans. Côté maternelle, cancer du sein in situ (mère), cancer prostate (grand-père). Côté paternel, cancer du sein (grand-mère),  cancer de l’utérus (tante), cancer des testicules (cousin). Prise de sang et prélèvement salivaire effectué début septembre 2010. Résultats : non porteuse des mutations BRCA1 et BRCA2 (mais ma p’tite dame, vous feriez partie des BRCA3 non encore identifiables que cela ne nous ébaubirait point (dixit radiothérapeute…)

 

Je déteste le mois de…..décembre

 

05 / 2011

  • Apparition d’un nouveau nodule dans la zone cicatricielle, toujours côté gauche.
  • Ablation du nodule.
  • Suspicion de lymphome T mais impossibilité de confirmation catégorique par l’anapathologie.(labos de Cholet/Lyon/Paris)
  • Indication : scanners de contrôle rapprochés

06 / 2011

  •  Ablation d’un kyste ovarien de 6 cm en subtorsion probablement dû à l’hormonothérapie et ovariectomie gauche

 Dommages collatéraux

  •  (Perforation intestinale durant l’intervention pour cause d’adhérence prononcée du kyste sur le colon).

09 / 2011

 Dommages collatéraux

  • Effets secondaires de l’hormonothérapie et traitements complémentaires invalidants (migraines sévères,  douleurs articulaires, hypotension, insomnies, bouffées de chaleurs..)

01 / 2012

 Dommages collatéraux (suite)

  • Adénomiose

13 / 01/ 2012 

  • Scanner de contrôle : apparition d’un nodule de nature inconnu sur le poumon droit.

01 / 03 / 2012

  • Opération prévue pour ablation de l’endomètre  et pose Essure

 Dommages collatéraux

  •  L’opération n’a pas pu avoir lieu en raison d’un syndrome de Tako Tsubo ( ou du syndrome du « coeur brisé » ou myocardite de stress sur table. 4 jours en réanimation, coma artificiel. 6 jours en cardiologie.

Dommages collatéraux  (re-suite)

15 / 03 / 12

  • Détection d’une embolie pulmonaire  à l’IRM cardiaque de contrôle. Innohep pour 1 mois coumadine / bétabloquants(previscan)

 Dommage(?)  collatéral

  •  Arrêt impératif de Tamoxifène  (incompatible avec tout antécédents d’embolie ou de thrombose)

28 / 06 / 2012

  • opération  endomètrectomiie + pose ESSURE sous péridurale.

12/12 / 2012

  • Scanner de contrôle : Nodules pulmonaires stables. Prochain scanner de surveillance 22 mai 2013

05 / 2013

  • Scanner thoracique de contrôle : 1 des nodules pulmonaires sous surveillance qui passe de 5mm à 11mm. Apparition d’un nouveau micro nodule.
  • Marqueurs : ACE 1,5     CA15 10,6 ok

07 / 2013

  • Thoracoscopie et biopsie de 2 nodules pulmonaires sur 3

Cancer Number Four 

Et c’est reparti mon kiki…

Passage dans la cour des métastatiques

 08 / 2013

Conclusion anapathologie de la biopsie de juillet :

  • Intense expression des récepteurs aux oestrogènes et des récepteurs à la progestérone. Absence de la protéine HER2
  • Exérèse complète du nodule métastasique. »
  • Nodule 2 : Hyperplasie mesothéliale réactionnelle non spécifique. Absence de cellule maligne »
  • Nodule 3 : (non prélevé mais probablement cancéreux. SUV 4,5)

RCP :

  • Pas de chimio envisagée pour le moment
  • Ablation du dernier ovaire (droit) sous rachi ou péridurale
  • Hormonothérapie : Anti-aromatases: FEMARA pour 5ans

2 / 10 / 2013

  • Ovariectomie droite

5 / 10 / 2013

  • Début Femara

03 / 2014

  • Passage au Laroxyl pour tenter d’éliminer ou atténuer les migraines invalidantes, neuropathies périphériques, insomnies. Hospitalisation de 10 jours programmée au centre d’Urgences Neurologiques.
  • Amélioration des migraines sous Laroxyl.
  • Prise de poids

05 / 2014

  • Fracture du péroné (densitomètrie faite en novembre 2013 : ostéopénie. Examen reprogrammé dans 6 mois)
  • Contrôle scanner : métastases pulmonaires stables (nouveau scan dans 6 mois)
  • Mammographie sein droit : classée ACR3 après deuxième lecture. Mammo reprogrammée fin août pour surveillance 

Juillet 2014

  • Arrêt du Laroxyl, devenu inefficace contre les migraines.
  • Début de traitement antidépresseur (effexor) et anxiolytique (Xanax)

Septembre 2014

  • Obtention de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé par la MDPH et reprise en mi-temps de droit.

Décembre 2014

  • Arrêt de l’hormonothérapie pour 1 mois (fenêtre thérapeutique)

30 Janvier 2015

  • Arrêt de travail pour dépression.

 2 février 2015

  • Journée passée à l’Unité Psychiatrique d’Accueil et d’Orientation :  Traitement antidépresseur modifié (Effexor 150mg le matin, 2 à 3 xanax par jour en fonction des crises d’ angoisse, Effexor 75mg le soir) et prise de RDV chez un psychiatre en ville.

6 février 2015 :

  • Début de la psychothérapie à raison de 2 séances par semaine.

15 septembre 2015 :

  • Scanner thoracique de contrôle : Exploration tomodensitométrique mettant en évidence la majoration d’une adénopathie de la loge de Barety et de la région hilaire droite alors que l’adénopathie sous hilaire droite apparaît stable.

21 septembre 2015 :

  • Arrêt de Femara. Passage à Aromasine 25 mg + Afinitor 5 mg

7 janvier 2016 :

  • Scanner thoracique de contrôle : Exploration tomodensitométrique mettant en évidence une nette régression des adénopathies de la loge de Barety et de la région hilaire droite comparativement au dernier bilan.

4 juillet 2016 

  • Scanner thoracique de contrôle : Exploration tomodensitométrique mettant en évidence une majoration des adénopathies médiastinale à droite. Apparition de lésions secondaires pulmonaires bilatérales de petite taille.

12 juillet 2016

  • Suite scanner, passage à Afinitor 10 mg. Poursuite d’Aromasine 25 mg. Rapprochement de la surveillance scanner tous les 3 mois.

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Post navigation

  2 comments for “Historique personnel

  1. Girard
    janvier 15, 2014 at 21 h 25 min

    Bonsoir,
    Je parcours avec émotion votre blog. Ma compagne est sous tamoxifene et souffre de douleurs articulaires. Vous évoquez à un moment une amélioration possible avec un changement de labo ( Christine prend du tamo de chez biogaran) comme Mylan. Avez vous eu confirmation de cela lors de vos échanges avec d autres patientes ?
    Avec mes remerciements
    Bien sincèrement

    • admin
      janvier 17, 2014 at 19 h 07 min

      Oui, beaucoup de patientes du forum des Impatientes ont observé ce phénomène, qui s’explique par les excipients différents utilisés par chaque laboratoire. Certaines ne supportent bien que le princeps, d’autres seulement tel ou tel générique. Ça vaut le coup d’essayer ! Bon courage à vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *