Bulletin météo

Lieux et personnages principaux

La clinique Lalimande – Centre de soins où se sont déroulées mes divers opérations chirurgicales, exception faite de ma reconstruction.

Le Dr Alfange – Le gentil chirurgien kleptomane-nénéphile qui y professe.

La clinique Figaro – Centre anti-cancéreux fréquenté de 2002 à 2010, bar à cocktails et stand grillade.

Le Dr A. B. – Mon radiothérapeute de bizutage.

Le Dr Boutefeu – Son successeur.

Le Dr Molotov – Mon chimiothérapeute.

L’hôpital Poussenibard – Lieu de renaissance de mon petit Robert- Michelin.

Le Dr Falbala – La chirurgienne chargée de la partie pneumatique.

Le Dr Chinure – Le chirurgien chargé de la partie tuning.

La clinique Kérberos – Ma nouvelle crèmerie où se déroule aujourd’hui mon suivi médical.

Le Dr Arlésie et le Dr Catéchou – Mes nouveaux crabologues-vigies.

Le Dr Crochet – Mon fidèle expert médical.

Le Dr O. M. – Mon généraliste.

Je ne vous parle pas des figurants, la liste est trop longue…

10/12 /2009, La Pernelle 

Orage

Les Zamis, les Zamours,

Pas de très bonnes nouvelles à vous annoncer malheureusement. Le ganglion axillaire suspect, repéré la semaine dernière, ne leur a pas beaucoup plu, mais les nodules qui sont apparus fichés sur le muscle du grand dorsal (qui me sert depuis un an de néné gauche) leur ont encore arraché plus de grimaces. Ils m’ont fait deux ponctions en direct live pour envoyer ça illico au labo. Résultats attendus mardi ou mercredi. Mardi, IRM, pour aller voir s’il n’y en a pas d’autres qui se baladent ailleurs. Le grand ponte ne m’a pas bercée d’illusions, il ne peut pas être catégorique à 100 %, mais pour lui, ça sent la récidive à plein nez. Il m’a donc demandé de me préparer à des nouvelles fort peu sympathiques la semaine prochaine. Si son petit doigt ne le trompe pas, le programme sera agressif, voire très agressif :

  • option 1, seul le ganglion est touché = chimio +++ et opération pour retirer tout la chaîne ganglionnaire
  • option 2, ganglion et nodules sont touchés = chimio +++, virage de la chaîne ganglionnaire et ablation de tout le sein reconstitué
  • option 3, on découvre, en plus de tout ça, des métastases qui se baladent ailleurs, même programme qu’option 2, mais sur un timing légère- ment revisité
  • option 4 (5 % de chance que cela arrive), les résultats d’anapath sont négatifs, rien n’est malin, on vire juste le ganglion qui, même bénin, est trop gros pour être laissé en place et on débouche le champagne avant le premier de l’an.

J’avais l’impression de sortir d’un match de boxe cet après-midi. Je venais de terminer une des parties les plus difficiles de la journée : annoncer tout ça à ma famille, mon compagnon, mes amis, mes enfants. Il me l’avait vivement conseillé car à partir de mardi, les choses pouvaient s’accélérer très vite et il valait mieux que chacun s’arme pour un long marathon plutôt que de tout prendre dans la tête en même temps. J’étais d’accord avec lui, d’autant que de toute façon, je ne me sentais pas la force de rentrer à la maison en m’obligeant à faire risette pour raconter des bobards à tout le monde. Bah ouais ! on est costaud, mais on a ses limites quand même !

Demain, rendez-vous avec le spécialiste ORL, pour savoir si on peut pratiquer une intubation dans l’état actuel de mes cordes vocales (manquerait plus qu’ils me recoupent la chique en plus ! Cf CV 01/09)

Bref, comme disait mon grand-père : « on n’est pas encore sorti l’cul des ronces ! »

J’aurais pourtant bien fait une p’tite pause !

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *