Au menu

menu

 

21/12/2009, La Pernelle

On y voit désormais un petit peu plus clair dans le brouillard de ces derniers jours. Certes, le panorama qui se dessine n’est pas des plus charmants et j’aurais préféré déposer au pied de votre sapin des nouvelles un peu plus rigolotes, mais là, pas trop le choix : je ne peux pas crier au loup et vous laisser éternellement dans l’expectative !

Donc, au menu pour Mistinguett pour l’année 2010 : ablation de la reconstruction (pfft, un beau 90 B, même pas étrenné !), curage axillaire, chimiothérapie et rayons en fin de course (je ne croyais pas avoir le droit d’en profiter en dessert, vu que j’en ai déjà eu en 2002, mais je pourrai quand même bénéficier de la petite touche finale vu que l’irradiation cette fois-ci concernera exclusivement la chaîne ganglionnaire).

L’ordre du programme, lui, est encore en suspens. Je passe un TEP Scan mercredi pour voir si la vilaine petite bête est « fugueuse » ou non. Si d’autres secteurs géographiques étaient touchés, je devrais attaquer directement par le plat principal (c’est-à-dire la chimio) ; si je suis finalement une fille raisonnable et que j’ai su me contenter d’un petit come-back localisé, on attaque par le bistouri. Bah oui ! Tout cela reste somme toute fort indigeste, quelle que soit la cuisine du grand chef, mais bon, que cela ne vous coupe pas l’appétit pour les agapes à venir.

De mon côté, je vais profiter à fond de l’autoroute gastronomique qui s’ouvre à moi, car j’ai comme une p’tite idée que même les fraises Tagada ne me diront bientôt plus rien alors que tous les kilos superflus sont désormais vivement souhaités par mon grand manitou de crabologue.

Partagez

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *